Accueil » Interview » Théo Gabé : « Tout joueur de N2 aimerait être au FC Rouen »

Théo Gabé : « Tout joueur de N2 aimerait être au FC Rouen »

Qui de mieux placé que Théo Gabé pour évoquer la la rencontre du week-end opposant l’Entente Sannois Saint Gratien au FC Rouen (voir bilan des confrontations) pour le compte du 14e journée de National 2 ? En effet, le milieu de terrain de 26 ans est de retour au sein de son club formateur cette saison après avoir défendu entre autres les couleurs de l’Entente SSG.

Crédit photo : B. Morvan / FC Rouen 1899

De joueur en devenir à son départ du FC Rouen en 2013, Théo Gabé est depuis devenu un joueur rompu aux joutes de National 2. En effet, il y affiche une centaine d’apparitions avec Avranches, Dieppe, Sannois Saint-Gratien et Saint-Pryvé Saint-Hilaire. Une expérience que le milieu de terrain entend bien mettre le plus rapidement possible au service du collectif rouennais, même si ça présence semble compromise, « avec (son) retour de blessure un peu tardif dans la semaine », pour le déplacement du week-end du côté du parc des sports Michel Hidalgo de Sannois.

Cette blessure contratrie quelque peu les plans du joueur de 26 ans, qui était ravi à l’idée de retrouver son ancien club où il est notamment parvenu à décrocher le titre de N2 à l’issu de la saison 2016-2017, son second à titre personnel après celui obtenu aux côtés de l’ancien diable rouge Charles Boateng sous les couleurs de Avranches en 2013-2014. « De mon passage dans le Val d’Oise ? Je retiens beaucoup de bons moments, beaucoup de joie mais aussi beaucoup de travail. On avait un groupe incroyable qui savait rigoler mais qui savait aussi travailler quand il le fallait, se remémore le natif de Mont-Saint-Aignan. Ce n’est pas pour rien si nous avons réussi à aller chercher la montée en National. »

Théo Gabé est effectivement revenu au club cet été en rejoignant le groupe dirigé par David Giguel. « J’ai souhaité revenir à Rouen parce que je connais le potentiel du club. C’est un club avec une grosse ambition, un stade et un public incroyable. Et aussi pour rejoindre le coach avec qui cela c’était très bien passé au FC Dieppe, confie-t-il. C’est le club de mes débuts, donc bien sûr, j’ai une attache particulière avec ce club, des souvenirs. J’ai appris à aimer ce maillot un peu plus que les autres. Quand cela a été possible, je suis naturellement revenu. » Le garçon est d’ailleurs l’un des nombreux joueurs à être revenu au club ces dernières années, à l’image de Alsseny Cissoko, César Da Costa, Matthias Jouan, Tom Quedeville, Jérémy Prieur, Gauthier Bernard, Samba Diop, Clovis Gonel ou encore Nicolas Burel. « De part son passé, ses infrastructures et surtout la ferveur autour du club, tout joueur de N2 aimerait être au FC Rouen, explique celui qui  n’a pas pu rejoindre le club lorsqu’il état en N3 pour des histoires de contrat. Ça ne m’étonne donc pas que des joueurs veulent revenir. »

Aujourd’hui, le numéro 25 est sûrement ravi de son choix. En effet, Rouen caracole en tête du championnat et et s’apprête à recevoir le FC Metz pour le compte des 32èmes de finale de la Coupe de France. Ce début de saison n’est d’ailleurs pas sans lui rappeler ce qu’il a vécu avec l’ESSG. « Je ressens quelques similitudes avec ce que j’ai vécu là-bas et ce que je vis en ce moment à Rouen. » Il ne reste plus qu’à espérer pareille fin…