Accueil » Actu Fédé » Législatives 2017 : questions aux candidats du 2ème tour

Législatives 2017 : questions aux candidats du 2ème tour

Dans le cadre des législatives nous avons interrogé les 2 candidats de la 1ère circonscription de Seine maritime qualifiés pour le second tour sur l’avenir du football à Rouen.
Nous remercions Mr Damien ADAM pour le temps qu’il a pris afin de nous répondre.
En revanche, nous sommes au regret de constater que Madame Valérie Fourneyron n’a, une nouvelle fois, pas daigné nous répondre…

Voici la réponse de Mr Adam :

« Monsieur le Président,

Comme vous le soulignez, la situation du football, sport populaire par excellence, à Rouen est plus que complexe. Candidat aux législatives, je me destine à être un élu de la Nation, destiné à élaborer les lois et à contrôler l’action du gouvernement. Cette lucidité sur le rôle des différents élus ne m’empêche nullement d’avoir un avis sur chacune des problématiques du territoire de la Métropole, même si le député ne peut avoir un rôle direct sur celle-ci.

C’est le cas des relations entre l’US Quevilly RM et le FC Rouen. Tout d’abord, je pense qu’il faut se réjouir du retour du football professionnel dans notre bassin de vie. Treize ans après la relégation du FCR, c’est une formidable bonne nouvelle pour les amoureux du ballon rond. Il n’empêche que le projet QRM ne rencontre pas le succès populaire attendu.
Pourquoi ? Je pense qu’il y a eu, de la part des élus en place un manque de pédagogie envers les amoureux du FCR, club emblématique de notre ville. C’est pourquoi je suis favorable à ce que les différentes parties (USQRM, FCR, Métropole, Ville de Rouen, Ville de Petit-Quevilly, supporters) puissent rétablir un climat de discussion serein pour évoquer l’avenir des deux clubs au sein du stade Robert-Diochon.

A terme, je pense préférable que chaque club vive sa propre histoire. La montée des Diables Rouges en N3 les ramène dans le giron fédéral. C’est aussi une bonne nouvelle. Dans la situation actuelle, il n’y a pas de contre-indication à ce que QRM et FCR puissent cohabiter. Dans le respect mutuel.

Quant à une éventuelle fusion, ce n’est pas à un candidat aux élections législatives de prendre position. Toutefois, dans l’esprit de ce qu’a constitué l’aventure d’En Marche !, je pense que ce n’est qu’en parvenant à un consensus, à une volonté commune des différentes parties qu’un tel projet pourrait voir le jour. En aucun cas, en forçant la main des amoureux du FCR.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma considération distinguée.

Damien Adam
Candidat La République En Marche !
1re circonscription de Seine-Maritime »

Partagez cette page...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone