Accueil » Actu Fédé » [Communiqué FCR-Dieppe] Le FCR dérangerait-il ?

[Communiqué FCR-Dieppe] Le FCR dérangerait-il ?

Pour la énième fois depuis 3 ans, le FCR vient encore de voir l’un de ses matchs à domicile reporté par la Métropole pour des raisons on ne peut plus nébuleuses…
Les nombreux fans du FCR ont de nouveau été privés de leur passion ce week-end de manière totalement arbitraire.

Rien ne permet en effet de justifier ce nouveau report :

aucun règlement FFF (auxquels sont soumis le FCR en N3 et l’USQRM en N1) n’interdit la tenue de 2 rencontres successives sur un même terrain lors d’un même week-end. Sinon, comment le FCR aurait-il pu jouer cette saison à Diochon le lendemain (Quevilly-ESSG le 24/08 et FCR-Evreux le 25/08 ; Quevilly-Chambly le 07/09 et FCR-Cherbourg le 08/09) ou le surlendemain d’une rencontre de l’USQRM (Quevilly-Pau le 05/10 et FCR-Municipaux du Havre le 07/10) ?

Les conditions météorologiques sont très clémentes pour la saison, et ce depuis de nombreuses semaines. La pelouse de Diochon est d’ailleurs en bien meilleur état qu’elle ne l’était à la même époque l’an dernier, à tel point que les commentateurs de la rencontre ayant opposé l’USQRM à Boulogne vendredi l’ont qualifié de « magnifique », allant même jusqu’à dire qu’elle était « parfaite » ! Il a certes plu de manière assez conséquente ce week-end, mais il suffisait d’observer la pelouse à la fin du match en question pour se rendre compte qu’elle aurait parfaitement pu être utilisée le lendemain sans risquer de l’abimer dramatiquement…

Le terrain est loin d’avoir été surexploité depuis le début de saison, puisqu’il n’y a eu que 15 rencontres disputées à Diochon en près de 4 mois (8 pour l’USQRM ; 6 pour le FCR ; 1 pour l’équipe de France espoirs), soit moins d’un match par semaine. Pire encore, il a été très peu utilisé ces derniers temps, puisqu’avant ce week end, il est resté inoccupé depuis la rencontre ayant opposé le FCR à Saint-Lô le 10/11, soit 3 semaines plus tôt ! Et cerise sur le gâteau, il va de nouveau être mis 3 semaines au repos puisque la prochaine rencontre qui doit s’y disputer n’aura lieu que le 21/12 (Quevilly-Drancy) !

Y aurait-il une volonté de punir sportivement le FCR qui, après une saison bien difficile, joue pour l’instant les premiers rôles lors de cette nouvelle saison de N3 ?

Y aurait-il une volonté de punir ses supporters parce qu’ils préfèrent continuer à soutenir massivement et bruyamment leur club de cœur (1300 personnes à Lozai contre la réserve de Quevilly, dont 90 % acquis à la cause du FCR) plutôt que suivre l’USQRM en N1 ?

Y aurait-il une volonté de leur faire payer le tragique manque de soutien populaire de l’USQRM qui évolue devant une assistance famélique en N1, pourtant 2 divisions au dessus (1000 spectateurs contre Boulogne vendredi soir – quand bien même le club ose annoncer officiellement la présence de 1840 personnes ! – alors qu’il s’agit objectivement d’une affiche de haut de tableau), le tout dans un silence de cathédrale (à tel point que l’un des commentateurs de la rencontre a lancé « ce n’est pas l’ambiance des grands soirs… ») ?

Nous comprenons que le contraste puisse être saisissant en ces temps où lesdits supporters et amoureux du club se mobilisent comme jamais pour permettre à la Fédération des Culs Rouges d’intégrer la SAS que le FCR est en train de constituer (plus de 34 100 € de dons récoltés à ce jour). Près de 400 personnes ont une nouvelle fois prouvé leur attachement à leur club de coeur au point de contribuer financièrement de manière significative !
Est-ce une raison pour continuer à le mépriser ouvertement en lui mettant perpétuellement des bâtons dans les roues ?

Être traité de manière juste et digne à propos de l’utilisation d’un stade avec lequel le FCR entretient un lien indéfectible depuis plus d’un siècle, c’est trop demander ?

En espérant que cela cesse enfin : car ce n’est pas en procédant de la sorte que les rancœurs et les tensions vont s’apaiser…

La Fédération des Culs Rouges.