Accueil » Retro » Rouen, une histoire d’amour contrariée avec la Coupe de France

Rouen, une histoire d’amour contrariée avec la Coupe de France

Au gré de leurs 120 ans d’histoire, les Diables Rouges ont connu fortunes diverses en Coupe de France : ils ont par exemple atteint la finale de l’édition 1924-1925, où ils ont été défaits à l’issue d’une rencontre d’appui face au CASG Paris (1-1, 3-2), mais ont aussi essuyé une élimination honteuse face aux Sapins de Rouen (2-0) à l’occasion de leur entrée en lice au second tour de l’édition 2013-2014.

Crédit photo : Jean-François Damois-Bernard Morvan/FC Rouen 1899

Depuis l’épopée des hommes de Laurent Roussey en 1998-1999, où les pensionnaires de CFA 2 s’offrent Caen (D2) au 8e tour, Pacy-sur-Eure (National) ou encore Saint-Denis-Saint-Leu (CFA) en 16èmes avant de tomber avec les honneurs en quart face à Sedan (D2), les Diables Rouges ont éprouvé toutes les peines du monde à performer en Coupe de France à l’exception des éditions 2007-2008 (élimination en 32èmes aux tirs au but face à Strasbourg, L1), 2010-2011 (élimination en 32èmes face à Bordeaux, L1) et en 2012-2013 (élimination en 16èmes face à Marseille, L1). D’ailleurs, ces difficultés se sont accentuées avec la rétrogradation administrative du club à l’été 2013. En effet, les Diables Rouges ont enchaîné épopées laborieuses dont une sortie de route prématurée au second tour face aux Sapins (PH, 2-0) en 2013-2014.

Pourtant, Rouen se présente comme l’une des équipes à l’histoire la plus riche en Coupe de France. En effet, le club a pris part à toutes les éditions de la compétition organisées sous l’égide de la 3F depuis 1919. En cent participations, on dénombre notamment 1 finale (1925), 8 demi-finales (1922, 1923, 1924, 1937, 1940, 1941, 1943, 1952), 11 quarts de finale 1926, 1932, 1934, 1935, 1942, 1945, 1954, 1964, 1973, 1983, 1999) ou encore 18 huitièmes de finale (1920, 1921, 1927, 1928, 1933, 1946, 1949, 1955, 1958, 1965, 1967, 1968, 1972, 1974, 1977, 1984, 1985, 1986).

C’est dire à quel point les récentes performances rouennaises dans la plus belle des compétitions françaises tranchent avec le glorieux passé du club en CDF. Néanmoins, David Giguel et ses joueurs parviennent cette année à corriger cette véritable anomalie. En effet, ils se sont offerts le scalp de Avranches (N1) au 6e tour ou encore de Orléans (L2 – voir photo) au 8e tour pour se hisser pour la première fois depuis 7 ans en 32èmes de finale. Ils s’apprêtent d’ailleurs à y recevoir le FC Metz, pensionnaire de Ligue 1.

Metz, c’est avant tout une veille connaissance pour Rouen. En effet, les deux écuries se sont affrontées à 41 reprises, avec 18 victoires pour 13 nuls et 10 défaites côté Rouen (voir bilan des confrontations). En 1983, Robert Vicot et ses troupes infligent même un cinglant 3-0 à Metz à Diochon (voir vidéo ci-dessous). Les deux équipes évoluent alors en milieu de tableau de D1.
Pour l’anecdote la saison suivante (1984-85), les grenats tombent encore à Diochon (1-0) quelques jours avant de réaliser l’un des plus grands exploits du football français en allant gagner et se qualifier au Nou Camp de Barcelone (victoire 1-4).

A noter que la première rencontre entre Rouen et Metz remonte au 5 décembre 1920… pour le compte des 16èmes de finale de la Coupe de France. Robert Diochon et ses coéquipiers l’emportèrent à domicile sur le score de 4 buts à 1. Néanmoins, les Diables Rouges seront-ils en mesure de rééditer pareille performance 100 ans après au Stade Robert Diochon ?