Warning: Declaration of tie_mega_menu_walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /public_html/fcr/wp-content/themes/fcr/functions/theme-functions.php on line 1959

Warning: include(/public_html/fcr/wp-content/themes/fcr/includes/widgets.php): failed to open stream: No such file or directory in /public_html/fcr/wp-content/themes/fcr/functions.php on line 88

Warning: include(): Failed opening '/public_html/fcr/wp-content/themes/fcr/includes/widgets.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php70/lib/php') in /public_html/fcr/wp-content/themes/fcr/functions.php on line 88
Angers, un adversaire qui évoque la dernière saison du club au niveau professionnel | Fédération des Culs Rouges
Accueil » Retro » Angers, un adversaire qui évoque la dernière saison du club au niveau professionnel

Angers, un adversaire qui évoque la dernière saison du club au niveau professionnel

Au-delà de la rencontre de dimanche comptant pour les 16èmes de finale de la Coupe de France, la réception du SCO Angers évoquera pour les plus anciens la dernière saison du FC Rouen au niveau professionnel, en 2003-2004.

A l’été 2003, Rouen retrouve le niveau professionnel dix ans après sa dernière apparition en Ligue 2 et met ainsi un terme à de l’une des décennies les plus difficiles de l’histoire du club marquée par les relégations administratives de 1995 et 1998.  Promu, le club se veut pour autant amibitieux et entend poursuivre sur sa dynamique, lui qui reste sur deux accessions consécutives : 3e de CFA en 2002 et 3e de National en 2003. Malgré l’important renouvellemet opéré en coulisses avec pas moins de 13 départs pour 12 arrivées, le groupe rouennais se forge au cours de la préparation estivale, où il s’étalonne notamment face au champion en titre de Pologne et alors récent huitième de finaliste de la Coupe de l’UEFA (Ligue Europa), le Wisla Cracovie, ou encore face au Paris SG de Jérôme Alonzo, Bernard Mendy, Gabriel Heinze et Co. (voir fiche)

Le début de saison est idyllique. En effet, Yves Brécheteau et ses joueurs occupent la quatrième place au soir de la 6ème journée de Ligue 2 à la faveur d’un bon début de saison (2 victoires, 4 nuls) marqué notamment par une première victoire à domicile face à… Angers (3-1, J4) ! Tous les espoirs sont permis pour les aficionados du FC Rouen. Néanmoins, ces derniers vont rapidement déchantés…

En effet, Nicolas Rabuel et ses coéquipiers (voir photo ci-dessus) vont éprouver toutes les peines du monde à obtenir ne serait-ce que le moindre succès entre août 2003 et janvier 2004 en l’absence de Philippe Chanlot (voir fiche), dont la fracture de la malléole et du péroné le contraint à mettre prématurément fin à sa carrière, bientôt imité par Alexandre Hauw (genou) et David Charrieras (genou). La défaite à domicile contre Grenoble (0-2, J21) sonne d’ailleurs le glas pour Brécheteau, qui aura dirigé 125 rencontres à la tête du club entre août 2000 et janvier 2004 et qui cède sa place à Jean-Guy Wallemme, débauché du côté du RC Paris. Ce changement se révèle salvateur puisque le club parvient enfin à renouer avec la victoire au soir de la 22e journée, sur la pelouse de… Angers (0-1, J22). Néanmoins, le club n’est pas en mesure de capitaliser sur ce succès et reste scotcher à la dernière place de Ligue 2.

C’est d’ailleurs à la place de lanterne rouge que le club achèvera ce qui reste comme sa dernière saison au niveau professionnel. Une saison qui se sera révelée particulièrement difficile, malgré quelques éclaircies comme la confrontation aller-retour parfaitement maîtrisée face à Angers, équipe face à laquelle Marc-Antoine Fortuné (10 buts) et les seins seront donc parvenus à glaner 2 de leurs 5 victoires de la saison, ou encore le retentissant succès contre le Havre (4-0, J27), grâce notamment à un magnifique coup-franc de Guillaume Boronad (voir vidéo ci-dessus), à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle tribune d’honneur, et pour ce qui reste le dernier derby en date entre le HAC et le FCR (voir bilan des confrontations) ! Il ne reste plus qu’à espérer même ferveur qu’en ce soir de mars 2004 pour la réception ce dimanche du SCO !