Accueil » Compte rendu entretien Raphaëlle Brangier (Front de Gauche) du 4 mars 2014

Compte rendu entretien Raphaëlle Brangier (Front de Gauche) du 4 mars 2014

Madame Raphaëlle Brangier, tête de liste « Rouen : place au peuple » (Front de Gauche), est absente sur le créneau horaire proposé (raison professionnelle) et ne peut être représentée par l’un des membres de sa liste.

Madame Brangier est passée en fin de journée et nous l’avons reçu rapidement entre 2 autres candidats.
Elle doit nous rappeler pour confirmer ses réponses sur la charte proposée à la signature.
Durant notre entretien, Mme. Brangier a été particulièrement demandeuse sur les raisons et les ambitions de notre association.

Pas d’enregistrement audio car il n’y a pas eu qu’un échange court et assez informel.

Elle nous a fait parvenir les éléments suivants :
« Je vous prie de m’excuser pour le retard de celle-ci, dû à la fois à un travail collectif de notre liste et à ma disponibilité personnelle.

1- * à maintenir le FCR au Stade Diochon quelle que soit la division dans laquelle il évoluera ?
Le mandat portant sur les 6 prochaines années, sportivement il serait irresponsable d’envisager une nouvelle enceinte, voire même une importante rénovation, dû à notre niveau sportif actuel qui risque de mettre bien plus de 6 ans à se redresser, soyons de ce point de vue là : Réaliste.
De plus la quasi-totalité des nouveaux stades depuis une bonne vingtaine d’années ont amputé les budgets des clubs ayant choisis cette option, les derniers exemples étant le MMArena du Mans où le stade des Alpes de Grenoble, sans parler de notre fiasco actuel (à voir dans le temps) de notre Palais des Sports ou de celui à venir du stade Océane du Havre.

2- * à ne pas influencer le club dans le sens d’un changement de nom du Football Club de Rouen ?
Oui nous nous y attachons.

3 & 4 – * à ne pas supprimer les subventions allouées au FCR ? + 4- + à ne pas baisser de manière brutale les subventions allouées au FCR ?
Le FCR étant aujourd’hui totalement dans un statut juridique associatif, il est de notre devoir d’aider cette association pour des raisons de lien social, donc de ne pas baisser cette subvention afin d’aider toutes les catégories du club : DH, jeunes, féminines, ….
Pour une augmentation ça paraîtrait délicat du fait de pertes de dotations de l’Etat envers les collectivités territoriales, de l’endettement actuel de notre Ville, et surtout face à la troïka de l’U.E. qui nous impose une très forte austérité aux citoyens et propulsée par l’ex ou actuel gouvernement.

5- * à ne pas soutenir ou favoriser un projet de club d’agglomération dans lequel le FCR ne serait pas intégré comme locomotive du projet ?
Rappelons que nous sommes tout simplement contre la loi métropole, quel que soit le domaine d’activité
Contrairement aux autres couleurs politiques actuellement représentées au Conseil Municipal, nous sommes contre cette motion votée le 11/07/13 car la formulation n’est pas claire et laisserait à penser que ça va plus loin qu’un simple partenariat de base et qui dit :

3ème motion, présentée par le groupe des élus socialistes et apparentés, relative au football rouennais

La motion, exposée par M. CHEKHEMANI, après avoir rappelé les conséquences de la situation financière critique du Football Club de ROUEN, souligne que les collectivités publiques ne peuvent pas légalement remédier au passif financier d’un club sportif professionnel.

Dans ces conditions, elle propose que : « Le Conseil Municipal demande à M. le Maire de :
– porter avec les autres collectivités de notre territoire une ambition commune pour un véritable club de football d’agglomération ;
– réfléchir activement avec les autres collectivités à la valorisation et à l’aménagement des infrastructures sportives existantes, afin de garantir aux sportifs et aux passionnés un environnement de qualité (stade Robert Diochon) ;
– soutenir le club de football amateur adossé au club professionnel du F.C.R., afin de lui permettre de poursuivre ses missions essentielles d’éducation et de formation des jeunes en particulier. »

Après prise de parole de M. DEVAUX, M. MENGUY, M. BEREGOVOY et M. CHARTIER, la motion est soumise au vote par M. le Maire.

La motion est adoptée

(44 voix pour : groupe des élus socialistes et apparentés, groupe des élus communistes et citoyen, groupe ROUEN Perspectives, groupe UMP Réussir Ensemble)

(10 abstentions : groupe des élus Europe Ecologie Les Verts et apparentés et un élu du groupe des élus communistes et citoyen)

De plus, l’exemple de Club CREA au handball ou au volley-ball confirme ce sentiment. »

La charte FCR signée :
CharteBrangier

Partagez cette page...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone