Accueil » Revue de presse » Article Paris Normandie 25 février 2015 : « Erden adoubé par les Culs Rouges »

Article Paris Normandie 25 février 2015 : « Erden adoubé par les Culs Rouges »

logoPN

 

Le pacte est scellé. Mehmet Erden a réussi son examen de passage devant la Fédération des Culs Rouges – qui ressemble de plus en plus, ces derniers temps, à un comité de salut public du FC Rouen – réunie en conseil d’administration lundi soir. Le chef d’entreprise, ancien partenaire du FCR via Ravalext (BTP et construction), a détaillé son parcours et ses envies, notamment celle de « voir ce club rester une force vive », que les têtes pensantes des Culs Rouges partagent entièrement. Quand Mehmet Erden a rappelé que « président, ce n’est pas ce qui (l)’intéresse », il a également marqué des points. « L’approche de Mehmet nous semble bonne, ses valeurs aussi », commente le président Matthieu Gudefin, qui a donc « entériné la construction d’un projet alternatif » au Rouen-Quevilly Métropole envisagé par les dirigeants actuels de l’US Quevilly et du FC Rouen. Avec Erden à ses côtés, donc. Il en rappelle les contours : « Un fonctionnement basé sur plus de transparence, plus d’ouverture au sein du conseil d’administration (aux présidents des clubs de l’agglo, aux collectivités, aux éducateurs, aux bénévoles…), une priorité plus affirmée sur l’équipe féminine, qui doit pouvoir s’autofinancer, et une confiance aux hommes en place. Ce projet ne prévoit pas de révolution ni de grande lessive dans l’organigramme sportif. Il s’inscrit dans la continuité, en opposition au projet court-termiste de la Métropole, guidé par l’impatience des collectivités et des amateurs de foot occasionnels. »

« Un FCR en DH vaut toujours mieux qu’un FCR mort »

Il n’a pas pu être question de budget car les Culs Rouges n’ont pas (encore ?) eu accès aux comptes du FCR pour la saison en cours. « On les attend avec impatience, si monsieur Tardy (le président du FCR) est d’accord, car on veut savoir dans quoi on s’embarque, notamment quel est l’apport financier nécessaire. L’idée n’est pas de reprendre le club pour reprendre le club », explique Mehmet Erden, prêt à injecter, directement ou indirectement, jusqu’à 150 000 € et qui a activé son réseau pour amener d’autres mécènes.

Une étape symbolique a donc été franchie lundi. Il en reste bien sûr beaucoup d’autres, notamment la rencontre, prévue le 11 mars, entre Erden et Kader Chekhemani, vice-président de région en charge des relations avec les associations (notamment sportives), qui connaît bien le dossier FCR puisqu’il a été maire adjoint aux sports de la Ville de Rouen entre 2008 et 2014. « Je ne veux pas parler en son nom mais je sais qu’il est attaché au FC Rouen et qu’il serait sensible à un nouveau projet avec un changement de gouvernance. J’essaierai de lui faire comprendre qu’un FCR en DH vaut toujours mieux qu’un FCR mort, et que je ne suis pas contre un club d’agglo tant que celui-ci laisse le FCR continuer sa route encore longtemps. »

A. R.

Source : Paris Normandie

Partagez cette page...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone